NOYERS-SUR-SEREIN: de surprises en surprises

Au nord de l’Avallonnais, Noyers-sur-Serein sait surprendre ses visiteurs. De maisons à pans de bois en pilastres sculptés, de hautes glycines en arcades médiévales… Cette adorable petite cité blottie dans un méandre du Serein dévoile ses charmes au gré de ses placettes pittoresques. Franchissez les hautes portes de l’un des Plus beaux villages de France !

noyers-sur-serein

NOYERS-SUR-SEREIN: UN FIER BASTION

Dès le XIIIe siècle, le château de Noyers-sur-Serein est l’un des bastions les plus puissants du royaume : la famille de Noyers résiste au siège que lui fait endurer Blanche de Castille.
En 1346, le maréchal Mile de Noyers commande la cavalerie française à la bataille de Crécy. Après l’extinction de l’illustre famille, Noyers devient une place huguenote. Elle connaît un nouvel essor sous le règne des Ducs de Luynes.
Tout au long de son histoire tumultueuse, Noyers-sur-Serein est restée une ville viticole : de nombreuses entrées de caves s’ouvrent d’ailleurs directement sur la rue ! Le saviez-vous ? A l’Ascension, les vignerons se rendent à la porte de Tonnerre et décorent la statue de la Vierge à l’Enfant, leur protectrice.

DE SURPRISES EN SURPRISES

Comme la jolie place du Marché-au-blé le rappelle, Noyers-sur-Serein a aussi été une ville d’agriculture. Elle tire d’ailleurs son nom du mot nux, la noix. La ville toute entière renvoie l’image d’une cité paysanne plutôt prospère.
Durant vos balades, vous irez de surprises en surprises ! Ici, un visage sculpté sur un pinacle vous fait une grimace. Là, une porte entrouverte laisserait presque s’échapper les chants d’une taverne…
Saurez-vous enfin repérer les dernières toitures de laves ? En dépit de leur longévité (plus de 200 ans), ces pierres plates de calcaire, trop lourdes à transporter, ont presque entièrement disparu au profit de la tuile.


L’Hôtel de Ville

L’hôtel de ville avec ses fondations qui remontent au XIIème siècle est probablement la plus ancienne maison de Noyers. Détruit par un incendie, il fut reconstruit une première fois à la fin du XVème, dans un style renaissance comme en témoigne la façade arrière donnant sur la cour qui abritait les anciennes prisons. La façade actuelle date de 1765 après un second incendie qui détruisit l’édifice renaissance.


Eglise noyerL’Église Notre-Dame

Edifiée entre 1491 et 1515, de style gothique très pur, son grand dépouillement intérieur est à la mesure de sa taille. Les stalles du chœur sont un remarquable travail du XVIIème siècle. Dans la chapelle de la nef sud on peut voir la statue de Notre Dame de Bonne Nouvelle, rescapée de la chapelle du faubourg qui fut démolie en 1911 par une initiative municipale contestée.


La Toison d’Or

Cette très belle maison noble à la façade du XVIème siècle fut construite par Philippe Pot, ministre de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, créateur de l’ordre de la Toison d’Or en 1429.


tour remparts noyerLes Tours et Remparts

Flanqués de 23 tours, dont 19 sont encore partiellement visibles ou intactes comme la “Tour de la cave aux loups “, les anciens remparts, épais de 5 à 6 pieds, cernent la ville et sont ouverts de trois portes : la porte de Tonnerre, l’ancienne porte venoise et la porte d’Avallon ou porte peinte.


Le Kamato

En plus de l’ancien grenier à sel et de la somptueuse maison du Receveur, le redouté percepteur de la gabelle (XVIème et XVIIème siècle), on peut y découvrira la demeure du bailli seigneurial, la superbe maison de style renaissance dite “kamato”, en grec, “par la souffrance” avec ses typiques meneaux de pierre. C’était la maison de justice. D’après la tradition, elle aurait hébergé les pèlerins en route pour St Jacques de Compostelle.


La Porte de la rue FrancheLa porte peinte

La porte de Tonnerre, bâtiment massif au toit de lave, fait partie de l’ancien
dispositif incluant l’ancien Octroi. De l’autre coté de la porte de Tonnerre on trouve des vestiges de remparts, la tour du guetteur, et le poste de garde de l’octroi avec au niveau de la route, les ouvertures de deux bouches à canon destinées à dissuader les marchands qui auraient envisagé de franchir la porte sans acquitter le péage.


Le lavoir

Noyers-sur-Serein-lavoir

Du lavoir datant du début du XIXème
siècle, on peut voir le Prieuré, ancienne église paroissiale du XIIIème siècle dont les bâtiments attenants hébergèrent les Seigneurs de Noyers après la destruction du Château.


MARCHÉS ET GOURMANDISES

Chaque automne, le fameux marché de la truffe de Bourgogne se tient sous les arcades de Noyers-sur-Serein. Au centre du bourg, les étals présentent poteries et produits régionaux.
Restez dans le registre gourmand ! Une escapade le long de la vallée du Serein vous conduira au village vigneron de Poilly-sur-Serein, au cœur du vignoble de Chablis…


Site officiel de la ville
CONTACTEZ-NOUS